Main Content

Dans Syrie, le cri étouffé sur France 2

“…D’être un père. -Je le comprends très bien. J’ai eu un manque toute ma vie par rapport à mon père. Mais mon père, je l’ai jamais revu. -Tu l’as revu. -Des sales conditions. -Le manque a été autant après qu’avant. Nous, on s’est retrouvés. -Tout est vrai dans ce qu’on a raconté. Tu fais ton service militaire. On te dit que ton père est dehors. Tu arrives même pas à le croire. Et c’est un coup monté, en fait. -Il avait été payé pour faire des photos. -C’est violent. On se demande déjà si c’est vrai. -Ça m’a fait beaucoup de peine, tout au long de ma vie. C’est comme ça. Il faut l’accepter. -Il est plus là. On n’en parle plus. Mais de se dire : “J’ai envie d’être un père présent. ” Ce qui est le cas, maintenant. Tu joues, tu regardes les dessins animés avec Jade. Tu l’accompagnes. -Je regarde “Bambi”, “Mickey”, “La Belle au bois dormant”. -Ah, le papa est là ! Puisque cette émission est enregistrée, c’est un secret pour personne. Aujourd’hui, le 5 décembre, c’est l’anniversaire de Laura. On en profite pour lui souhaiter un bon anniversaire. -Bon anniversaire à Laura. -Voilà une douce et belle photo du papa. On espère qu’elle va aller mieux et que tout va bien se passer. C’est important. -Elle va mieux. -C’est l’essentiel. Sur l’album de Johnny… On va en parler. Je ne sais pas s’il y a un rapport. Mais, enfin, c’est une chanson qui a été écrite par Francis Cabrel, c’est la chanson d’un père pour sa fille….”