Main Content

Dans Restos du coeur sur TF1

“…- Aujourd’hui, trop de jeunes artistes qui rejoignent la troupe des Enfoirés sont humiliés en public. La FFLBCNVTRC a décidé de réagir en donnant la parole à 2 nouveaux artistes. Pour des raisons évidentes d’anonymat, nous avons changé leur nom et ils ont choisi de témoigner à visage couvert. Nous les appellerons “Shy M.” et – Il y a eu des bizutages au niveau des costumes à un moment donné. *Pleurs de bébé *Voix déformée – On est devenus leurs choses, leurs objets, leurs doudous. Puis est arrivé le moment que tous les nouveaux redoutent : le costume ridicule. – Je me demande si Grégoire, quand il est arrivé, ils ne l’ont pas mis en poireau… Je me souviens d’un tableau avec des légumes. – Vous voyez bien que j’étais sur Je suis en fraise. Je peux aller me changer ? – Il n’a pas de passe, il passe – T’es Grégoire ? Lui, Jacques Dutronc et moi, Françoise Hardy. Il y a le bizutage devant les caméras, mais franchement, l’objectif n’est pas le bizutage. C’est ce qui m’a impressionné, pour avoir été novice en 1999. – Pour toi, ça ne se fait plus, le bizutage ? Je ne m’inquiéterais pas. – Je sens que ça s’approche. J’ai un 6e sens. – Tu n’as aucune raison de t’en faire. – Pendant des années, mon témoignage était de dire que je ne croyais pas à quel point Jean-Jacques Goldman, Francis Cabrel qui venaient me mettre la main sur l’épaule et tout le monde était bienveillant….”
“…C’est quelque chose de profond avec la légèreté du clown. Je préfère parler de concert avant de parler d’émission. C’est le seul moment où on peut être ridicule. – Pascal, tout le monde se pose cette question : qui décide de tout ça ? – Que se passe-t-il ici, les mecs Il y a 15.000 personnes qui sont là, les artistes vous attendent. Vous pensez qu’on a le temps de s’intéresser à vos états d’âme ? Quel est le problème ? – On est à la limite de passer à “Confessions intimes”. – Au début, il n’y avait pas de costumes. Sincèrement, je déteste les costumes dans la vie. Je le dis officiellement, je n’irai jamais à une soirée costumée. On adore faire les Restos. C’est super. Mais pour les costumes, ils exagèrent. – Parfois, ils y vont fort avec les déguisements. – Tous les deux, on a évité le pire. – Je ne me pose aucune question quand je fais Les Enfoirés. Tel costume ? On s’écrase, on sert la cause. – Quoi, ma gueule ? Qu’est-ce qu’elle a, ma gueule ? – Quelque chose qui ne va pas. – Elle ne me revient pas. – Je me souviens la 1re année, avec un costume, j’avais croisé Francis Cabrel déguisé en Peter J’avais commencé à émettre des réserves sur mon propre costume et je l’ai vu en Peter Pan….”