Main Content

Dans Les Numéros un des Carpentier sur France 3

“…-La route est prête. Le ciel est bleu. Y a des chansons dans le piano à queue. Il y a dïespoir dans tous les yeux et des sourires dans chaque fossette. La joie nous guette. C’est merveilleux. Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? -Son histoire avec les Carpentier a commencé quand il était enfant. Parmi les spectatrices de leurs émissions dans le public se trouvait la maman de Thierry. C’est peut-être cela qui a donné l’envie au jeune Le Luron de faire ce métier et d’avoir son show ? Je suis heureux, mais, cependant, je suis parfois insatisfait. -Mais Thierry avait un gros défaut. Quand les Carpentier lui préparaient un “Numéro un”, Thierry demandait souvent d’annuler les invités et de les remplacer par des amis rencontrés la veille en soirée. Le Luron imite Jacques Dutronc. -Il est cinq heures. Paris… s’éveille. -Il fallait de la diplomatie pour ne pas se brouiller avec les artistes. Maritie peinait à résister au talentueux Thierry. -Bonsoir, Charles. You are the one for me… for me… for me… Formidable. -You are my love very… very… very… Véritable. -Et je voudrais pouvoir un jour enfin de te le dire… -Te l’écrire… dans la langue de Shakespeare. -De Shakespeare. Le Luron imite Charles Aznavour….”
“…-Je suis femme. Je suis fan. Je suis charmée par ta voix. -Comme disait Sarah Bernhardt : “Cet accent me grise.” -Notre vieille Terre est une étoile où toi aussi tu brilles un peu. -JE VIENS TE CHANTER LA BALLADE, LA BALLADE DES GENS HEUREUX. JE VIENS TE CHANTER LA BALLADE… -LA BALLADE DES GENS HEUREUX. -Tu n’as pas de titre, ni de grade. Mais tu dis “Tu” quand tu parles à Dieu. -Oh ! Le monsieur qui vient de passer, c’est Charles Aznavour. Au cas où vous ne l’auriez pas reconnu. Il m’a écrit des chansons. -Les Carpentier réuniront plusieurs fois Mireille Mathieu et Charles Aznavour. Mireille qui, lors de son 1er passage télé dans “Le Jeu de la Chance”, chante… -Jezebel. Mais pour toi… je ferais le tour de la Terre, j’irais jusqu’au fond des enfers en criant… jour et nuit… sans répit… Jezebel. -Titre avec lequel elle gagnera le concours. Elle ignorait alors que cette chanson était de Charles Aznavour….”
“…-Mireille Mathieu. -Mi… reille Ma… thieu. -Voulez-vous chanter avec moi ? -Pardon ? -I start. -Oui. Dean Martin chante en anglais. -Je suis femme. Je suis fan. Je suis charmée par ta voix. -Comme disait Sarah Bernhardt : “Cet accent me grise.” -Notre vieille Terre est une étoile où toi aussi tu brilles un peu. -JE VIENS TE CHANTER LA BALLADE, LA BALLADE DES GENS HEUREUX. JE VIENS TE CHANTER LA BALLADE… -LA BALLADE DES GENS HEUREUX. -Tu n’as pas de titre, ni de grade. Mais tu dis “Tu” quand tu parles à Dieu. -Oh ! Le monsieur qui vient de passer, c’est Charles Aznavour. Au cas où vous ne l’auriez pas reconnu. Il m’a écrit des chansons. -Les Carpentier réuniront plusieurs fois Mireille Mathieu et Charles Aznavour….”
“…-Mireille Mathieu. -Mi… reille Ma… thieu. -Voulez-vous chanter avec moi ? -Pardon ? -I start. -Oui. Dean Martin chante en anglais. -Je suis femme. Je suis fan. Je suis charmée par ta voix. -Comme disait Sarah Bernhardt : “Cet accent me grise.” -Notre vieille Terre est une étoile où toi aussi tu brilles un peu. -JE VIENS TE CHANTER LA BALLADE, LA BALLADE DES GENS HEUREUX. JE VIENS TE CHANTER LA BALLADE… -LA BALLADE DES GENS HEUREUX. -Tu n’as pas de titre, ni de grade. Mais tu dis “Tu” quand tu parles à Dieu. -Oh ! Le monsieur qui vient de passer, c’est Charles Aznavour….”