Main Content

Dans Les enfants de la télé sur France 4

“…-Et je suis près de pleurer. -Comme en ce temps-là. -Quand nous chanterons le temps des cerises, et gai rossignol, et merle moqueur, seront tous en fête. Ne me quitte pas. Il faut oublier, tout peut s’oublier. Qui s’enfuit déjà. Oublier le temps des malentendus, et le temps perdu à savoir comment oublier ces heures qui tuaient parfois à coups de pourquoi le coeur du bonheur. -Nana et Nina. Nana et Nina sont dans un bateau. Aucune ne tombe à l’eau. On a eu Charles Aznavour, Joe Dassin, Claude François, Serge Lama, Sacha Distel et Michel Legrand. -Le chemin que j’ai parcouru était magnifique et ça vaut plus que les millions vendus. C’est l’amour du public. -Et les rencontres qu’on fait dans ce métier. -On apprend toujours. Mon petit Vincent. -15 titres dans cet album “Forever Young”. On a parlé de Barbara, Charles Aznavour….”
“…-Mais d’aventures en aventures, de trains en trains, de ports en ports, jamais encore, je te le jure, je n’ai pu oublier ton corps. -Comme une aube, une fleur, qui s’enroule en automne. -Et je suis près de pleurer. -Comme en ce temps-là. -Quand nous chanterons le temps des cerises, et gai rossignol, et merle moqueur, seront tous en fête. Ne me quitte pas. Il faut oublier, tout peut s’oublier. Qui s’enfuit déjà. Oublier le temps des malentendus, et le temps perdu à savoir comment oublier ces heures qui tuaient parfois à coups de pourquoi le coeur du bonheur. -Nana et Nina. Nana et Nina sont dans un bateau. Aucune ne tombe à l’eau. On a eu Charles Aznavour, Joe Dassin, Claude François, Serge Lama, Sacha Distel et Michel Legrand….”
“…Ce n’est pas forcément le meilleur moment de votre carrière, Nana, que nous allons voir maintenant. Nous aurons des duos superbes en fin d’émission, mais là, c’est le truc qui a fait qu’on s’est moqués de vous à une époque. Vincent, une publicité avec Nana Mouskouri ? -Un truc pour un four. -Un pschitt. Quand tu chantes, quand tu chantes. -C’est Wizard, voilà. Vous n’êtes pas la seule à l’avoir fait. Dalida, Thierry Le Luron et Charles Aznavour ont vanté le même produit. C’est une marque de notoriété incroyable. quand tu chantes, Wizard. Il parfume, il crée l’ambiance, et je danse, Wizard. En cadence, Wizard. Il m’enchante, Wizard. quelle présence, Wizard ! -Moi, je parfume avec Wizard Sec. La nuit, le jour, dans mon séjour, comme une caresse. Je t’aime, Wizard Sec. Pour ta fraîcheur et tes senteurs. J’aime ton parfum. -Je respire tes parfums. Désir, tu es, Wizard. Formi formidable. -Un doux parfum vous effleure. Et vient flatter votre odorat. Wizard. Avec Wizard, la fraîcheur est là. -Thierry Le Luron, Charles Aznavour, Dalida, Nana….”
“…Alouette, je te plumerai. -On adore revoir ces images, évidemment. -Moi aussi. J’adore Francis Huster. Moi, je n’ai pas tellement flirté dans ma vie. Les hommes ne me trouvaient pas attirante. -Vous ne les voyiez pas. Vous n’aviez pas encore vos lunettes. -La télévision permet des rencontres étonnantes. C’est l’heure de notre page de publicité. Ce n’est pas forcément le meilleur moment de votre carrière, Nana, que nous allons voir maintenant. Nous aurons des duos superbes en fin d’émission, mais là, c’est le truc qui a fait qu’on s’est moqués de vous à une époque. Vincent, une publicité avec Nana Mouskouri ? -Un truc pour un four. -Un pschitt. Quand tu chantes, quand tu chantes. -C’est Wizard, voilà. Vous n’êtes pas la seule à l’avoir fait. Dalida, Thierry Le Luron et Charles Aznavour ont vanté le même produit….”
“…Vincent Dedienne est impressionné par votre présence, Clémentine, mais il est encore plus impressionné d’être assis à côté de Nana Mouskouri. -C’est vrai. Je me suis même habillé en hommage à Nana Mouskouri. -Oui. -En tournesol. ma chanson préférée. -Dedienne, vous croyez que vous allez me piéger ? -Je sais qu’on a les mêmes goûts. C’était ma chanteuse Le tournesol n’a pas besoin d’une boussole. Le tournesol. Le tournesol. -Pour se tourner vers le soleil. -Mademoiselle Célarié, c’est autre chose que “quand je pense à Hollande, je bande”. -Chacun fait ce qu’il peut. Chacun bande comme il veut. -Vous vous êtes déjà rencontrées ? -Oui. Au Canada. On s’est croisées. -Je suis très émue aussi. De plus loin, forcément. Vous avez une voix extraordinaire. -Sébastien ? -Je fais une émission pour TV5 Monde qui s’appelle “Acoustic”, enregistré au studio Guillaume Tell, où enregistre Nana. On espère pouvoir l’inviter un jour. -C’est une question de date. -Nana continue à enregistrer. Regardez cet album “Forever Young”. “Jeune pour toujours”. Avec des tas de reprises de chansons. De chanteurs que vous avez croisés ou admirés. Il y a “Sa Jeunesse”, de Charles Aznavour, Une chanson d’Elvis Presley….”