Main Content

Dans Laurent Gerra au Châtelet sur D8

« …Je cours le cachet, je fais du porte à porte, pour subsister, je fais n’importe quoi. Je n’ai connu que des succès faciles, des trains de nuit et des filles à soldats. Les minables cachets, les valises à porter, les petits meublés et les maigres repas. Garou. Il grogne Etienne Daho. Mots avalés incompréhensibles (Aznavour) -J’ai tout essayé pourtant Pour sortir du nombre, j’ai chanté L’amour, j’ai fait du comique et de la fantaisie Si tout a raté Pour moi, si je suis dans l’ombre, ce n’est pas ma faute Mais celle du public qui n’a rien compris On ne m’a jamais, jamais Accordé ma chance D’autres ont réussi Avec peu de voix et beaucoup d’argent. Moi? Moi j’étais trop pur ou trop en avance que j’ai du talent. (« Je m’voyais déjà » de Charles Aznavour) Applaudissements -C’est quoi, c’te musique de bouffons ?… »
« …(Trompettes, piano -Aux claviers, il a écrit la musique de « La cabane au fond du jardin » et de nombreuses parodies musicales du spectacle. On a commencé ensemble en faisant des bals, ça fait 20 ans qu’on arpente les routes de France, mon complice, David Mignot ! ni violons) (Piano et clavier) -Le tout dirigé et arrangé avec ses doigts de fée et ses amis, Emmanuel Martin et Claude Brisset, notre chef, et quel chef, au piano, aux arrangements et à la direction de l’orchestre, le grand Frédéric Manoukian ! -Accueillons à nouveau M. Aznavour ! (Orchestre sans cuivres ni violons) (« Je m’voyais déjà » de Charles Aznavour) (Charles Aznavour) -A 18 ans, j’ai quitté ma province Bien décidé à empoigner la vie Le coeur léger et le bagage mince J’étais certain, oui certain de conquérir Paris Chez le tailleur le plus chic J’ai fait faire ce complet bleu qui était du dernier cri Les photos, les chansons et les orchestrations ont eu raison De mes économies…. »
« …(Trompettes, piano -Aux claviers, il a écrit la musique de « La cabane au fond du jardin » et de nombreuses parodies musicales du spectacle. On a commencé ensemble en faisant des bals, ça fait 20 ans qu’on arpente les routes de France, mon complice, David Mignot ! ni violons) (Piano et clavier) -Le tout dirigé et arrangé avec ses doigts de fée et ses amis, Emmanuel Martin et Claude Brisset, notre chef, et quel chef, au piano, aux arrangements et à la direction de l’orchestre, le grand Frédéric Manoukian ! -Accueillons à nouveau M. Aznavour ! (Orchestre sans cuivres ni violons) (« Je m’voyais déjà » de Charles Aznavour) (Charles Aznavour) -A 18 ans, j’ai quitté ma province Bien décidé à empoigner la vie Le coeur léger et le bagage mince J’étais certain, oui certain de conquérir Paris Chez le tailleur le plus chic J’ai fait faire ce complet bleu qui était du dernier cri Les photos, les chansons et les orchestrations ont eu raison De mes économies…. »
« …(B. Lavilliers) -Hola, le Druckeros. Cette chanson s’adresse au Presidente Hollande qu’en Amérique du Sud on surnomme Elton Tourros con el scooteros. Rires -Et comme dans les caisses, y a plus de pesos, on va être obligés de travailler encore. (« Les Mains d’or » de Bernard Lavilliers) -Une grande perruque noire pour le petit teinté Aux municipales, une déculottée Un remaniement, ça va rien changer Car c’est comme un pet sur une toile cirée Des tas de promesses Qu’on nous fait encore et puis Les extrêmes, la haine et la mort Le Front National fait grincer Les dents et comme dans les caisses Y a plus d’argent On va travailler encore Travailler encore Donner à Hollande et puis Au Trésor. Travailler encore Donner à Hollande Et puis au Trésor Et on va dans le décor. Applaudissements (M. Drucker) -Salut, Bernard. -Maintenant, avant de rendre hommage à Charles Aznavour à travers divers interprètes, j’aimerais vous présenter cet orchestre qui m’accompagne…. »