Main Content

Dans Langue de bois s’abstenir sur C8

“…Est-ce que cet échec marque la fin du leadership de Marine Le Pen au sein du FN ? Si oui, si les couteaux sont sortis, Qui peut la remplacer ? -G-W. Goldnadel : Je ne crois pas du tout que ce soit la fin D’autant plus que sa nièce a décidé de partir, en tous les cas, de s’absenter. Donc ça facilite la tâche. Sa défaite, c’est le verre à moitié plein ou à moitié vide. Il ne faut pas non plus être apocalyptique. Je pense que les élections ne vont pas être triomphales, mais les gens prennent maintenant l’habitude d’aller quand même voter pour le Front National. Je les vois autour de 12-15 députés. Moi, je pense qu’elle va garder son job. -P. Labro : Est-ce que vous êtes d’accord, Carole Barjon ? -C. Barjon : A partir du moment quitte le parti, on ne voit pas très bien qui serait en mesure de disputer la place à Marine Le Pen. Cela dit, même si elle conserve sa place, c’est une place extrêmement affaiblie. Je pense que sa nièce lui a porté un coup mortel. Marine Le Pen fait une prestation catastrophique dans ce débat d’entre-deux-tours, elle perd, elle déçoit quand même ses troupes, qui s’attendaient à beaucoup mieux. A l’arrivée, Marion Maréchal-Le Pen s’en va. On sait qu’elle n’a que 27 ans. -P. Labro : 27 ans et une fille de 2 ans. -C. Barjon : Elle reviendra un jour, elle l’a d’ailleurs dit. Pour Marine Le Pen, c’est catastrophique. -G-W. Goldnadel : C’est plus une tuile pour le parti que pour Marine Le Pen. -T. Legrand : Pour moi, Marine Le Pen est désavouée par l’avenir. Le départ de Marion Maréchal-Le Pen, qui était considérée comme l’avenir du parti, c’est très malin. C’est un coup politique majeur. Elle a 27 ans, elle a le temps de s’en aller et de revenir 10 fois comme Charles Aznavour qui a quitté la scène je ne sais pas combien de fois….”