Main Content

Dans Journal 20h00 sur France 2

“…Sur Twitter, C.Dion salue un géant du show-business et une véritable légende. J.Clerc écrit: “Jamais je n’oublierai la puissance et la générosité de ta voix. Nos duos m’ont marqué pour la vie. ” Sur fond noir, couleur du deuil, P.Obispo ajoute: “Nous venons de perdre un ami, un frère, un père et un très grand artiste. ” H.Aufray l’a connu à ses débuts. Il se souvient d’une chanson qu’ils ont partagée, – Jeune pour toujours, jeune à jamais, puisses-tu vivre… A ceux qui sont tristes, aujourd’hui, je leur dis: “Puisses-tu vivre jeune à jamais.” Son voeu est exaucé. Il va vivre à jamais. – En déplacement en Algérie, E.Macron n’a pas masqué sa tristesse. – E.Macron: Ce qui est dur, ce matin, ce n’est pas seulement sa disparition. On le pensait invincible. – Même émotion pour son prédécesseur. – EHollande: Il a toujours tout donné pour son public et pour la musique qui lui était chère. C’est pourquoi il avait réussi à toucher toutes les générations. – J.Hallyday: Les gens m’appellent l’idole des jeunes. – Son ami P.Bruel résume en 2 mots l’état d’esprit de tout un pays: “Tellement triste.” – A.-S.Lapix: Johnny a connu des traversées du désert, comme tout artiste, mais il a toujours su trouver la bonne idée et se renouveler grâce à des rencontres avec de nouveaux auteurs, et pas n’importe lesquels. Il travaillait avec les auteurs et compositeurs qui apportaient un nouveau son, une certaine modernité. – J.Hallyday: Retiens la nuit pour nous deux, jusqu’à la fin du monde. – Un tube écrit par C.Aznavour….”