Main Content

Dans Journal 13h00 sur France 2

“…Il travaille chaque jour aux côtés d’Alexis Lévêque. Ce maraîcher peut arroser ses salades pendant que le robot désherbe les radis. Désherber, une tâche qui engendre souvent des problèmes de dos. – On est tout le temps le dos penché, les mains dans la terre, donc Oz nous facilite grandement la tâche. – Sans aucune intervention, juste la programmation des parcelles, le robot travaille en autonomie, réalise les demi-tours pour passer au rang suivant. l’investissement: 21.000 euros. – C’est un robot qui travaille sept jours sur sept, qui n’a pas besoin de se reposer ou de prendre des vacances donc pour nous c’est très – Ce sera vite rentable? – Au bout de 5 ans on devrait rentrer dans les frais. – Aidé d’un laser et d’un capteur optique, le robot reconnaît les cultures. Il suffit de recharger sa batterie toutes les huit heures. Pas de dégagement de gaz à effet de serre, un robot écologique qui remplace les produits chimiques. – Certes le désherbage est une tâche prépondérante chez les agriculteurs biologiques mais c’est aussi une tâche qu’on retrouve chez tous les agriculteurs qui ont le souhait de réduire l’usage de ces désherbants. – En deux ans, 40 machines ont été vendues à travers le monde. L’entreprise travaille sur trois nouveaux engins, les robots de demain. La chronique culture de ce samedi avec Nathalie Hayter, bonjour. Tout d’abord, de la musique? – N. Hayter : Oui, il s’agit du tout nouvel album du chanteur kabyle Idir… Il est sorti hier et il s’appelle “Ici et ailleurs”. C’est un titre qui résume plutôt bien l’histoire de ce disque, une dizaine de chansons françaises qu’Idir revisite en duo avec leurs interprètes: Charles Aznavour, Francis Cabrel, Patrick Bruel, Gérard Lenorman et bien d’autres encore….”