Main Content

Dans Jamel et ses amis au Marrakech du rire 2017 sur W9

“…-Mais bien sûr que je le dis mieux que toi ! Applaudissements -Bon, écoute, Monsieur qui me ressemble un tout petit peu… je vais pas m’énerver, je reste calme. Si tu pouvais nous laisser tranquilles et nous laisser travailler, ça nous arrange. -Atten ds, atten ds. Ça fait 7 ans que je présente des artistes ici, chez moi, Donc si tu pouvais nous laisser travailler, s’il te plaît. -Viens, viens. J’ai un ami… Tu me connais depuis tout petit? -Depuis longtemps, 30 ans. -Dis-lui que moi, c’est moi. -Tais-toi, s’il te plaît. -Le vrai Jamel, il est là, à gauche. -On va faire la présentation ensemble, et après, tu disparais de ma vie, s’ilvous plaît. -D’accord, mais c’est parce que c’est moi. -Ladies and gentlemen… -Mesdames et Messieurs… -Pour la première fois un extrait d’une pièce de théâtre que j’ai adorée. C’est l’histoire de 3 mecs qui sont en prison et qui doiventjouer une pièce devant la ministre pour avoir un allégement de peine. Vous allez prendre un malin plaisir. Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs… -La grande évasion ! Ils rient. Iljoue “Ya Rayah” de Rachid Taha. -Eh, vous avez senti le tremblement de terre ? -C’est Nabil, il danse ! -N’importe quoi. -C’est pas possible. Je vous laisse 10 minutes, tu te prends pour le Francis Cabrel de Marrakech et toi, Nabil, quand tu danses, ta tête veut, mais ton corps veut pas….”