Main Content

Dans Imitateurs, des voix pas comme les autres sur France 4

“…Il faudra attendre l’avènement de la radio puis de la télévision pour enfin mettre une voix sur un visage. -Quand la télévision apparaît, ces imitateurs inconnus vont prendre un visage célèbre. -Le 1er imitateur à se révéler s’appelle Henri Tisot. -Pour une fois, il y aurait l’avantage de poser des questions et de m’immiscer dans les conversations, sans qu’il soit question que j’y réponde moi-même. -Ce pensionnaire de la Comédie française casse la baraque en imitant son idole. -Henri Tisot a été une star incroyable, en France. -Un jour, une dame se poudrait pendant la conférence de presse. Je lui ai dit: “Nous allons attendre que cette dame ait terminé “son travail.” Elle était tellement surprise, son poudrier à la main, en train de se poudrer, qu’elle a dit: “Oh, mon général ! Excusez-moi.” C’était si sincère que je me suis dit : je suis de Gaulle, je peux continuer. -Au début des années 60, H. Tisot sort un disque d’imitations du Général, qui se vend à plus d’1 million d’exemplaires. -A présent, tout le monde veut parier sur la France. -Et ta soeur ? -Peu critique… -Ma soeur est au Panthéon, priant le bon Dieu que tu sois moins con. -Sa caricature amuse le Général. -En privé, le général de Gaulle, pour amuser ses enfants ou ses petits-enfants, reprenait une phrase ou un sketch d’Henri Tisot. -Vous n’avez pas de nouvelles à prendre des membres de ma famille ? -Défricheurs de talent, les cabarets se mettent alors en quête de ces nouveaux artistes de la voix. -Je vais prendre celui qui en gagne le plus, enfin on le dit: Charles Aznavour….”