Main Content

Dans Etat de choc sur W9

“…Au total, Tarek a une vingtaine de domestiques à son service. Le lendemain matin, de retour à Kowe’ l’t City, nous retrouvons Tarek dans la marina. Tarek est aux commandes de cette Formule 1 des mers. Cet après-midi, il a décidé de prendre du bon temps avec quelques amis. (le moteur du bateau ronronne) Parmi eux, Thierry, l’architecte français. -Ça vous plaît, le bruit? C’est discret, c’est écologique. -Tarek a invité le Français à déjeuner sur un de ses yachts, un navire de 15 m de long, qui vaut la bagatelle de 3 M d’euros. Pour le déjeuner, pas de restaurant étoilé. -Six frites… -Le millionnaire a envie d’un hamburger. -Allô ? Six frites. -Il passe commande, mais au téléphone, le service laisse à désirer. Tarek s’impatiente. -C’est lequel avec les tomates et les oignons ? Il est fou, ce mec. C’est quoi ? C’est quoi ? Celui avec les tomates 0K, j’en prends six comme ça. Quel taré! Il répète la commande sept fois. Quel idiot ! On est vraiment entourés d’idiots… -Une demi-heure plus tard, les sandwiches arrivent à bon port. Pour l’ambiance sonore du déjeuner, rien de tel qu’un petit air de variété française. -Je les adore. Je pense que les chansons françaises dans les années 70, c’était la meilleure époque pour les Français, pour la chanson. Comme… Charles Aznavour, Claude François, Joe Dassin……”