Main Content

Dans C à vous sur France 5

« …- Anne-Elisabeth: Il vous torture aussi? – C.Frot: Oui. Il est pervers, c’est un méchant. Mais ça se retourne un peu. – Anne-Elisabeth: Marguerite finit par tous les conquérir? Mais son innocence est très troublante pour le monde scénique qui l’entoure. Tout le monde est un peu désarmé. – Anne-Elisabeth: Dans le film, Marguerite pousse sa voix, quitte à se blesser. Chimène, ça vous est arrivé après un concert. Vous avez été obligée de garder le silence? – C.Badi: Oui, après 2 concerts particuliers. Le grain n’était plus là. Cela a été une période difficile. – Anne-Elisabeth: Vous ne pouviez plus parler, plus rire? – C.Badi: Oui, c’était le silence. On prend des coups de glotte et ça abîme les cordes vocales. C’est très mauvais. Il y a d’autres choses à prendre en considération aussi. – C.Frot: Dans le film, à un moment donné, il y a un accident. – C.Badi: J’ai un rire particulier donc je ne me ménage pas quand je rigole. Il faut apprendre le silence et la patience. Cela m’a permis de voir plein de choses, c’est un mal pour un bien. – Anne-Elisabeth: Catherine, ce personnage est inspiré de la chanteuse américaine F.Foster Jenkins, qui s’est produite à Londres. – C.Frot: Oui, tout le monde venait pour rire. – Anne-Elisabeth: Son histoire va être adaptée aussi aux Etats-Unis avec M.Streep. Ce sera adapté par S.Frears. M.Streep pense que les acteurs, à partir de 40 ans, se voient offrir des rôles plus intéressants…. »
« …- Pierre: Il est remarquable. – Anne-Elisabeth: Il vous torture aussi? – C.Frot: Oui. Il est pervers, c’est un méchant. Mais ça se retourne un peu. – Anne-Elisabeth: Marguerite finit par tous les conquérir? Mais son innocence est très troublante pour le monde scénique qui l’entoure. Tout le monde est un peu désarmé. – Anne-Elisabeth: Dans le film, Marguerite pousse sa voix, quitte à se blesser. Chimène, ça vous est arrivé après un concert. Vous avez été obligée de garder le silence? – C.Badi: Oui, après 2 concerts particuliers. Le grain n’était plus là. Cela a été une période difficile. – Anne-Elisabeth: Vous ne pouviez plus parler, plus rire? – C.Badi: Oui, c’était le silence. On prend des coups de glotte et ça abîme les cordes vocales. C’est très mauvais. Il y a d’autres choses à prendre en considération aussi. – C.Frot: Dans le film, à un moment donné, il y a un accident. – C.Badi: J’ai un rire particulier donc je ne me ménage pas quand je rigole. Il faut apprendre le silence et la patience. Cela m’a permis de voir plein de choses, c’est un mal pour un bien. – Anne-Elisabeth: Catherine, ce personnage est inspiré de la chanteuse américaine F.Foster Jenkins, qui s’est produite à Londres. – C.Frot: Oui, tout le monde venait pour rire. – Anne-Elisabeth: Son histoire va être adaptée aussi aux Etats-Unis avec M.Streep…. »