Main Content

Dans 19h le dimanche sur France 2

“…Ils disent ça pour qu’on parle d’autre chose, qu’on ne s’occupe pas des textes très importants qu’il vient de poser… On habitait une banlieue surpeuplée dans un petit meublé… La fenêtre n’a qu’un carreau qui donne sur l’entrepôt et les – Elle existe encore, cette France de Ferrat? – Hippolyte nous a envoyé le clin d’oeil d’un de ses amis à Bernard Lavilliers… – L. Delahousse : Avec nous, l’un des héritiers de Ferrat et de ses Est-ce qu’elles sont irréconciliables, cette France mondialisée et cette France qui tend la main? – B. Lavilliers : C’est une décision. Et puis il faut pouvoir se parler, aller au même endroit… Je trouve que ces gens-là, ce sont des braves gens! Même si ça ne se dit plus… – L. Delahousse : Alain Ducasse, êtes-vous à un million de kilomètres de cette France-là? – A. Ducasse : Pas du tout! Il va falloir s’y coller! Il va falloir trouver une solution, plutôt que de faire des prime-time sur la condition de la Première dame… – L. Delahousse : Vous le faites? – A. Ducasse : A mon niveau, tous les jours. C’est l’obsession de mon groupe, que chacun regarde l’autre. Si chacun aidait l’autre, il n’y aurait pas de problème en France. Charles Aznavour a dit ce week-end: “recréons une institutrice, un médecin, un agriculteur, recréons les villages”……”