Category: Discussions dans des emissions TV

Dans Cousu main sur M6

“…-Pendant que Josselin lutte, Edith, de son côte, découvre elle aussi les joies de la customisation. Une première pour notre couturière peu habituée a travailler sans patron. -Je vais couper comme ça. Ça marque pas très fort, ça. La customisation, c’est un grand bonheur, pour moi. J’ai l’impression de faire n’importe quoi. On verra. Je fais une jupe pour une ado, je vais pas la faire trop longue. Je vais la faire un peu courte. -Pour sa première expérience de customisation, Edith déstructure le sweatshirt pour en faire une jupe. Elle utilise le bord-côte pour faire la ceinture de la jupe, et le bord-côte du col pour créer les poches qui seront garnies d’un coton imprimé. -Je vais faire une poche à l’arrache. Comme ça. Quand il y aura la poche au fond, on verra le petit tissu rouge dépasser. -Edith fait une jupe, donc un vêtement différent. C’est intéressant. -Tout à fait. Elle a des petites poches avec un tissu oppose. On sent qu’elle a l’habitude de coudre, c’est assez propre, c’est pas n’importe quoi. -Je suis assez content, pour une 1re épreuve parce qu’ils sont très créatifs. Il y a beaucoup d’inventivité. (Charles Aznavour : “Je m’voyais déjà”) -Les enfants !…”

Dans Qui veut gagner des millions ? sur TF1

“…-Un joker pour chacun à la maison. -On le garde. -Pour la prochaine. -A la maison. -On prend le risque ? -On a eu… -Le même instinct, oui. Oui. -Je vous regarde pas. D’accord. -Vous êtes un diable. Vous nous faites des petits yeux… Un diablotin. -Qui laisse traîner sa queue partout. Pardon. La queue du diable ! -Vous savez -Et une fourche. votre dernier mot? -On le fait? Allez. -Allez. pardonnez-nous. -Dèsolè si on perd, on essaie. -Allez, réponse B. Réponse B. -Dis l’autre moitié. -C’est notre dernier mot, Jean-Pierre. -De la part de Jean-Paul. -Oh, pourvu que ça soit bon. -Ah oui. -Sinon, on est mal. -Elles ont toutes été récompensées. Elizabeth Taylor -C’est beaucoup. Le maximum, peut-être. -5 nominations ? -Non, non. Ah oui, pardon. Nominations. -Vous avez raison. 5 nominations. Il doit y avoir “Clèopâtre”. -Je pense. -Audrey Hepburn en a eu 5. -Ah, aussi. Mais j’étais pas née. -Jane Fonda… -En a eu 7. -Non ? Punaise. J’aurais jamais cru. -Et si c’est elle ? -Il y a des chances. -On peut en avoir plus ? que Meryl Streep en a plus. -Plus de nominations, et plus d’Oscars aussi. -Oui, peut-être. -Je sais pas. -Meryl Streep a eu……”
“…-On sent, oui. Tous les deux, on y a pensé, faut suivre, non ? -Ben, oui. Quitte à perdre ? -On garde nos jokers. -Un joker pour chacun à la maison. -On le garde. -Pour la prochaine. -A la maison. -On prend le risque ? -On a eu… -Le même instinct, oui. Oui. -Je vous regarde pas. D’accord. -Vous êtes un diable. Vous nous faites des petits yeux… Un diablotin. -Qui laisse traîner sa queue partout. Pardon. La queue du diable ! -Vous savez -Et une fourche. votre dernier mot? -On le fait? Allez. -Allez. pardonnez-nous. -Dèsolè si on perd, on essaie. -Allez, réponse B. Réponse B. -Dis l’autre moitié. -C’est notre dernier mot, Jean-Pierre. -De la part de Jean-Paul. -Oh, pourvu que ça soit bon. -Ah oui. -Sinon, on est mal. -Elles ont toutes été récompensées. Elizabeth Taylor -C’est beaucoup. Le maximum, peut-être. -5 nominations ? -Non, non. Ah oui, pardon. Nominations. -Vous avez raison. 5 nominations. Il doit y avoir “Clèopâtre”. -Je pense. -Audrey Hepburn en a eu 5. -Ah, aussi. Mais j’étais pas née. -Jane Fonda… -En a eu 7. -Non ? Punaise. J’aurais jamais cru. -Et si c’est elle ? -Il y a des chances. -On peut en avoir plus ? que Meryl Streep en a plus….”
“…-Love, love, love Réponse A, Jean-Pierre. -Ils Pavaientjouè en direct, sur la BBC. Ça avait été vu dans le monde entier. -D’autant plus qu’on dit que Lully… Ça n’a rien à voir. -Merci beaucoup. -S’il vous faut une autre précision… -C’ètait au sujet de “God Save The Queen”. Je la ramène sur ce qu’on demande -Ce serait français. De Lully. -C’est notre dernier mot. -Pour marquer le contraste entre l’appel aux armes de la Marseillaise et leur chanson, “AIl You Need ls Love”, bonne réponse. Alors, 12 000E, c’est bien. Ça grimpe, mine de rien. Il vous reste le 50:50 et le coup de fil. Voici la question à 24 000. -J’ai peur. -Mais non. -Au début, je suis arrivée comme ça, on ne savait pas les 1ers trucs, -Voulez-vous qu’on arrête la souffrance ? -Non, faut pas, et Jean-Paul est là. Les gens sont là, Jean-Paul, Jean-Pierre. -Quand vous avez pose la question, avant que ce soit inscrit, J’ai pensé à Meryl Streep. -Ah, moi aussi. -Toi aussi ? -Je crois que c’est elle. J’ai cru que tu disais Taylor. -Si vous pensez que c’est Meryl Streep……”
“…-Love, love, love Réponse A, Jean-Pierre. -Ils Pavaientjouè en direct, sur la BBC. Ça avait été vu dans le monde entier. -D’autant plus qu’on dit que Lully… Ça n’a rien à voir. -Merci beaucoup. -S’il vous faut une autre précision… -C’ètait au sujet de “God Save The Queen”. Je la ramène sur ce qu’on demande -Ce serait français. De Lully. -C’est notre dernier mot. -Pour marquer le contraste entre l’appel aux armes de la Marseillaise et leur chanson, “AIl You Need ls Love”, bonne réponse. Alors, 12 000E, c’est bien. Ça grimpe, mine de rien. Il vous reste le 50:50 et le coup de fil. Voici la question à 24 000. -J’ai peur. -Mais non. -Au début, je suis arrivée comme ça, on ne savait pas les 1ers trucs, -Voulez-vous qu’on arrête la souffrance ? -Non, faut pas, et Jean-Paul est là. Les gens sont là, Jean-Paul, Jean-Pierre. -Quand vous avez pose la question, avant que ce soit inscrit, J’ai pensé à Meryl Streep….”

Dans Je m’présente, je m’appelle Daniel… sur France 3

“…Sur scène… Je l’ai vu au Palais des Sports, avec les grosses guitares. C’était ça, Daniel! Je ne suis pas un héros, un héros! Je ne suis pas un héros! -“En faisant l’Olympia et 5 ans de galas en province, “j’ai compris que j’aime jouer, fort, longtemps. “Bref, retranscrire mon envie de faire du rock. Avec mes musiciens, “je sais que je ne fais pas de la variété. La scène n’accepte pas “les demi-mesures pour séduire, émouvoir ou frapper au ventre. ” -Plus fort ! JE NE SUIS PAS UN HEROS! UN HEROS ! -On veut qu’on croie à la manière dont on fait notre musique. On ne leur fait pas de la guimauve! C’est du vrai rock français, pas du rock anglo-saxon traduit. -Balavoine, c’est dramatique. Comme Goldman et les autres, ils voudraient avoir l’étiquette “rock” : “on fait partie “de la grande famille du rock. ” Non ! Désolé, mais Balavoine, il n’a jamais fait du rock. -Ce qui leur était reproché: ayant un grand succès populaire et passant dans les émissions de télé super ringardes de l’époque, ça les ringardisait. On n’a jamais vu Pink Floyd avec Mireille Mathieu, mais Daniel, Michel Berger ou Francis Cabrel, oui!…”

Dans Fauteuils d’orchestre sur W9

“…-Merci beaucoup. Je n’en peux plus… -La première est dans 3 jours. -C’est dur, avec cette peste d’assistante et son connard de père. -Bosser avec ta fille, ça vous rapproche. Grégoire, c’est le meilleur. 0K, c’est ton ex-mari… Il picole toujours ? -Même pas. C’est un cauchemar. Je dors deux heures par nuit. -J’ai quand même mis le chocolat. -Arrête, il est arrivé à Paris. -J’ai eu sa directrice de casting, -Magali Garrel, cette pute ? Cette salope me hait ! C’est même pas la peine. Elle n’a fait que deux figurations dans Navarro. Il faut le joindre, lui. -Il a une liste. Binoche, Baye, Adjani… On la connaît, sa liste. -Et Bellucci, il paraît. -Bellucci ! Pourjouer Simone de Beauvoir ! -Bon… Il est à Paris. Il habite le Plaza. Je peux obtenir qu’il traverse la rue pour te voir dans la pièce. -Tu veux me couler ou quoi ? Tu connais Feydeau ! Et t’as pas vu le chapeau… S’il vient, il ne m’engage même pas pour nettoyer les chiottes. -Catherine… J’ai dépose une cassette à l’hôtel. -Pas une cassette de “Madame le maire” ? -Catherine, je suis fatigué ! Les maniaco-dépressifs, -Je suis cyclothymique ! Ça n’a rien à voir. -Ah oui ? Essaie de dormir un peu. On s’appelle. Qui t’a parlé de Bellucci ? -C’est ma cliente. -Tu me charries. -C’est toi, son client, fils de pute ! (Charles Aznavour, “Les comédiens”) (Putain, fait chier….”

Dans Les Simpson sur W9

“…Sous-titrage TVS – TITRA FILM (Thème musical de la série) (*Sonnerie) (Air jazZY) (Klaxon) – Une famille faisait rire l’Amérique. Surfant sur les vagues. . de rires, ils atteignirent la plage des stars. Mais derrière les rires, cette famille. . vivait un véritable enfer. Ils se servaient On nous disait comment s’habiller, quels vêtements porter. Les flics me surveillaient. présenter les Oscars. Meryl Streep m’a craché dessus….”

Dans Les 30 ans du Top 50 sur W9

“…-Avoir un seul enfant de toi Ça faisait longtemps Que j’attendais Le voir grandir auprès de toi C’est le cadeau dont je rêvais Qu’il ait ton sourire, ton regard Quand tu te lèves le matin Avec l’amour et tout l’espoir Que j’ai quand tu me tiens la main -On m’a tendu un paquet d’Ianges Dans lequel petit homme dormait Puis on m’a dit d’une voix étrange Que c’était tout ce qui restait -Tout le monde était très gentil Et moi je ne comprenais pas Que dans son coeur y avait la vie Et dans le tien il faisait froid -7 seconds away Just as long as l stay l’Il be waiting lt’s nota second (Musique douce) -Tu sais que quelques fois J’ai peur de moi -Et j’ai tant besoin de ta voix -Et je veux tomber dans tes bras -Je voudrais marcher dans tes pas -On invente les règles du jeu Quand on est tous les deux -Ensemble nous irons Jusqu’au bout du chemin Je tiendrai dans ton ombre Si tu me prends la main Retiens-moi si je sombre Je suis ta prisonnière Si loin de notre monde J’ai la tête à l’envers -J’ai vraiment besoin de toi (Si demain commençait ce soir) Il était une fois Une femme amoureuse Peut-être un petit peu trop rêveuse Tant pis si j’en pleure Tu as tous les droits sur mon coeur -A total eclipse of the heart -Together we can take it To the end of the line Your love is like a shadow on me AII of the time -Mais joue pas, pas avec moi Car l’amour ça plaisante pas Non, non, non, joue pas Joue pas comme ça Tu sais, tu sais jamais Jusqu’où ça ira De jouer avec moi Jamais jusqu’où ça ira (Musique rythmée) -Ça va ? Alright, me too ! -On pourrait se fiancer -C’est vrai ? -Non, se marier -C’est la même chose -J’dis pas n’importe quoi -On pourrait faire un bébé -Mélange de toi et moi -Joue pas, joue pas -Parmi les stars du Top 50, Johnny Halliday a fait des duos sa spécialité. En plus de 50 ans, tous ont voulu chanter avec lui. Francis Cabrel, Patrick Bruel, Chimène Badi, ils ont tous partage le micro avec l’idole nationale….”