All posts by admin

Dans Les enfants de la télé sur France 4

“…-Et je suis près de pleurer. -Comme en ce temps-là. -Quand nous chanterons le temps des cerises, et gai rossignol, et merle moqueur, seront tous en fête. Ne me quitte pas. Il faut oublier, tout peut s’oublier. Qui s’enfuit déjà. Oublier le temps des malentendus, et le temps perdu à savoir comment oublier ces heures qui tuaient parfois à coups de pourquoi le coeur du bonheur. -Nana et Nina. Nana et Nina sont dans un bateau. Aucune ne tombe à l’eau. On a eu Charles Aznavour, Joe Dassin, Claude François, Serge Lama, Sacha Distel et Michel Legrand. -Le chemin que j’ai parcouru était magnifique et ça vaut plus que les millions vendus. C’est l’amour du public. -Et les rencontres qu’on fait dans ce métier. -On apprend toujours. Mon petit Vincent. -15 titres dans cet album “Forever Young”. On a parlé de Barbara, Charles Aznavour….”
“…-Mais d’aventures en aventures, de trains en trains, de ports en ports, jamais encore, je te le jure, je n’ai pu oublier ton corps. -Comme une aube, une fleur, qui s’enroule en automne. -Et je suis près de pleurer. -Comme en ce temps-là. -Quand nous chanterons le temps des cerises, et gai rossignol, et merle moqueur, seront tous en fête. Ne me quitte pas. Il faut oublier, tout peut s’oublier. Qui s’enfuit déjà. Oublier le temps des malentendus, et le temps perdu à savoir comment oublier ces heures qui tuaient parfois à coups de pourquoi le coeur du bonheur. -Nana et Nina. Nana et Nina sont dans un bateau. Aucune ne tombe à l’eau. On a eu Charles Aznavour, Joe Dassin, Claude François, Serge Lama, Sacha Distel et Michel Legrand….”
“…Ce n’est pas forcément le meilleur moment de votre carrière, Nana, que nous allons voir maintenant. Nous aurons des duos superbes en fin d’émission, mais là, c’est le truc qui a fait qu’on s’est moqués de vous à une époque. Vincent, une publicité avec Nana Mouskouri ? -Un truc pour un four. -Un pschitt. Quand tu chantes, quand tu chantes. -C’est Wizard, voilà. Vous n’êtes pas la seule à l’avoir fait. Dalida, Thierry Le Luron et Charles Aznavour ont vanté le même produit. C’est une marque de notoriété incroyable. quand tu chantes, Wizard. Il parfume, il crée l’ambiance, et je danse, Wizard. En cadence, Wizard. Il m’enchante, Wizard. quelle présence, Wizard ! -Moi, je parfume avec Wizard Sec. La nuit, le jour, dans mon séjour, comme une caresse. Je t’aime, Wizard Sec. Pour ta fraîcheur et tes senteurs. J’aime ton parfum. -Je respire tes parfums. Désir, tu es, Wizard. Formi formidable. -Un doux parfum vous effleure. Et vient flatter votre odorat. Wizard. Avec Wizard, la fraîcheur est là. -Thierry Le Luron, Charles Aznavour, Dalida, Nana….”
“…Alouette, je te plumerai. -On adore revoir ces images, évidemment. -Moi aussi. J’adore Francis Huster. Moi, je n’ai pas tellement flirté dans ma vie. Les hommes ne me trouvaient pas attirante. -Vous ne les voyiez pas. Vous n’aviez pas encore vos lunettes. -La télévision permet des rencontres étonnantes. C’est l’heure de notre page de publicité. Ce n’est pas forcément le meilleur moment de votre carrière, Nana, que nous allons voir maintenant. Nous aurons des duos superbes en fin d’émission, mais là, c’est le truc qui a fait qu’on s’est moqués de vous à une époque. Vincent, une publicité avec Nana Mouskouri ? -Un truc pour un four. -Un pschitt. Quand tu chantes, quand tu chantes. -C’est Wizard, voilà. Vous n’êtes pas la seule à l’avoir fait. Dalida, Thierry Le Luron et Charles Aznavour ont vanté le même produit….”
“…Vincent Dedienne est impressionné par votre présence, Clémentine, mais il est encore plus impressionné d’être assis à côté de Nana Mouskouri. -C’est vrai. Je me suis même habillé en hommage à Nana Mouskouri. -Oui. -En tournesol. ma chanson préférée. -Dedienne, vous croyez que vous allez me piéger ? -Je sais qu’on a les mêmes goûts. C’était ma chanteuse Le tournesol n’a pas besoin d’une boussole. Le tournesol. Le tournesol. -Pour se tourner vers le soleil. -Mademoiselle Célarié, c’est autre chose que “quand je pense à Hollande, je bande”. -Chacun fait ce qu’il peut. Chacun bande comme il veut. -Vous vous êtes déjà rencontrées ? -Oui. Au Canada. On s’est croisées. -Je suis très émue aussi. De plus loin, forcément. Vous avez une voix extraordinaire. -Sébastien ? -Je fais une émission pour TV5 Monde qui s’appelle “Acoustic”, enregistré au studio Guillaume Tell, où enregistre Nana. On espère pouvoir l’inviter un jour. -C’est une question de date. -Nana continue à enregistrer. Regardez cet album “Forever Young”. “Jeune pour toujours”. Avec des tas de reprises de chansons. De chanteurs que vous avez croisés ou admirés. Il y a “Sa Jeunesse”, de Charles Aznavour, Une chanson d’Elvis Presley….”

Dans Bienvenue chez nous sur TF1

“…Dans l’Aveyron, ça aurait pu être une balade à cheval, ou une randonnée, mais c’est sur place… -You are the one for me, for me Formi, formidable… -Que Nora et Philippe organisent une séance de karaoké. -ET PUIS C’EST A PEU PRES TOUT YOU ARE THE ONE FOR ME, FOR ME FO RMI, FORMIDABLE -En arrivant, nous découvrons 2 stars de la chanson, avec micro et perruque. -J’ai vu qu’on allait chanter. *-Vous avez compris : notre passion, c’est le karaoké. -Et ça commence par un tirage au sort. -“Alexand rie, Alexand ra”. -Cloclo ! -Michelle a tiré le papier, elle est tombée sur la plus difficile. -“On va s’aimer”. -Bien vu. -Oui… Enfin, non, pas du tout. J’étais pas à l’aise. -On peut se déguiser, heureusement que le ridicule ne tue pas. -Je repère 2 accessoires de Clodettes, et Christine se transforme en Claude François. -Avec ma perruque blonde. -Manquait la veste. -Claude, je peux ? -Oui. -Les filles vont aimer. -Magnifique. Formidable. -Le top. -George Clooney est fini. -Il a aucune chance. Là, c’est le top. -Magnifiques. -On y va. Charles Aznavour, “Je m’voyais déjà” -A 18 ans, j’ai quitté ma province Bien décidé à empoigner la vie……”

Dans Sept à huit sur TF1

“…Il faut réfléchir aux choses. Est-ce que je veux vraiment avoir les cheveux longs, ou est-ce que je pense qu’il faut avoir les cheveux longs parce que c’est ce qu’on attend de moi? – Un an après votre agression, vous aviez défilé dans une tenue très dénudée aux MTV Awards avec votre compagnon de l’époque, Marilyn Manson. Pourquoi est-ce que vous aviez décidé de vous habiller comme ça? – J’étais en colère. Toutes les femmes qui m’ont imitée depuis l’on fait pour être sexy. Pas de souci. Mais ce n’est pas pour ça que je l’ai fait. Je l’ai fait pour dire: “Les médias, les photographes, et vous, les violeurs, c’est ça que vous voulez? Venez le chercher! ” – C’était de la provocation? – Non, c’était un doigt d’honneur. Ce n’était pas de la provocation. C’était une manière de m’opposer. Et puis, ça s’est transformé en humiliation. On m’a traitée de salope, personne n’a compris ce que je faisais, parce que je n’avais pas la possibilité de m’exprimer. Il n’y avait pas Twitter ou Instagram, à l’époque. Du coup, on m’a collé une étiquette. – Vous êtes en contact avec d’autres victimes, notamment des actrices françaises comme Léa Seydoux et Emma de Caunes? – Non, pas les Françaises, pas encore. Mais j’aimerais. Je vais bientôt aller à Paris. Si elles ont envie de me rencontrer, ça serait avec plaisir. On est toutes les “hashtag me too”. – Quand vous critiquez les actrices comme Meryl Streep ou Jessica Chastain, qui s’habillent en noir pour les Golden Globes, vous dites qu’elles sont hypocrites. Finalement, est-ce que cette division ne dessert pas votre combat? – Est-ce que je pense que s’habiller en noir est stupide? Absolument. Que la plupart des gens à Hollywood sont des abrutis? Oui. Je ne suis pas contre Meryl Streep, mais contre cette légende qu’elle a propagée, qui a rendu ce monstre plus grand. Meryl Streep l’appelle “Dieu”. On le traite comme un dieu à la cérémonie des Oscars, et après, elle ose me juger? – Meryl Streep savait?…”
“…Je me suis rasé la tête parce que j’ai rompu avec le monde, avec ce que j’étais supposée être, ce qu’on me disait d’être. Regardez. Il faut réfléchir aux choses. Est-ce que je veux vraiment avoir les cheveux longs, ou est-ce que je pense qu’il faut avoir les cheveux longs parce que c’est ce qu’on attend de moi? – Un an après votre agression, vous aviez défilé dans une tenue très dénudée aux MTV Awards avec votre compagnon de l’époque, Marilyn Manson. Pourquoi est-ce que vous aviez décidé de vous habiller comme ça? – J’étais en colère. Toutes les femmes qui m’ont imitée depuis l’on fait pour être sexy. Pas de souci. Mais ce n’est pas pour ça que je l’ai fait. Je l’ai fait pour dire: “Les médias, les photographes, et vous, les violeurs, c’est ça que vous voulez? Venez le chercher! ” – C’était de la provocation? – Non, c’était un doigt d’honneur. Ce n’était pas de la provocation. C’était une manière de m’opposer. Et puis, ça s’est transformé en humiliation. On m’a traitée de salope, personne n’a compris ce que je faisais, parce que je n’avais pas la possibilité de m’exprimer. Il n’y avait pas Twitter ou Instagram, à l’époque. Du coup, on m’a collé une étiquette. – Vous êtes en contact avec d’autres victimes, notamment des actrices françaises comme Léa Seydoux et Emma de Caunes? – Non, pas les Françaises, pas encore. Mais j’aimerais. Je vais bientôt aller à Paris. Si elles ont envie de me rencontrer, ça serait avec plaisir. On est toutes les “hashtag me too”. – Quand vous critiquez les actrices comme Meryl Streep ou Jessica Chastain, qui s’habillent en noir pour les Golden Globes, vous dites qu’elles sont hypocrites. Finalement, est-ce que cette division ne dessert pas votre combat? – Est-ce que je pense que s’habiller en noir est stupide? Absolument. Que la plupart des gens à Hollywood sont des abrutis? Oui. Je ne suis pas contre Meryl Streep, mais contre cette légende qu’elle a propagée, qui a rendu ce monstre plus grand. Meryl Streep l’appelle “Dieu”….”
“…Je me suis rasé la tête parce que j’ai rompu avec le monde, avec ce que j’étais supposée être, ce qu’on me disait d’être. Regardez. Il faut réfléchir aux choses. Est-ce que je veux vraiment avoir les cheveux longs, ou est-ce que je pense qu’il faut avoir les cheveux longs parce que c’est ce qu’on attend de moi? – Un an après votre agression, vous aviez défilé dans une tenue très dénudée aux MTV Awards avec votre compagnon de l’époque, Marilyn Manson. Pourquoi est-ce que vous aviez décidé de vous habiller comme ça? – J’étais en colère. Toutes les femmes qui m’ont imitée depuis l’on fait pour être sexy. Pas de souci. Mais ce n’est pas pour ça que je l’ai fait. Je l’ai fait pour dire: “Les médias, les photographes, et vous, les violeurs, c’est ça que vous voulez? Venez le chercher! ” – C’était de la provocation? – Non, c’était un doigt d’honneur. Ce n’était pas de la provocation. C’était une manière de m’opposer. Et puis, ça s’est transformé en humiliation. On m’a traitée de salope, personne n’a compris ce que je faisais, parce que je n’avais pas la possibilité de m’exprimer. Il n’y avait pas Twitter ou Instagram, à l’époque. Du coup, on m’a collé une étiquette. – Vous êtes en contact avec d’autres victimes, notamment des actrices françaises comme Léa Seydoux et Emma de Caunes? – Non, pas les Françaises, pas encore. Mais j’aimerais. Je vais bientôt aller à Paris. Si elles ont envie de me rencontrer, ça serait avec plaisir. On est toutes les “hashtag me too”. – Quand vous critiquez les actrices comme Meryl Streep ou Jessica Chastain, qui s’habillent en noir pour les Golden Globes, vous dites qu’elles sont hypocrites. Finalement, est-ce que cette division ne dessert pas votre combat? – Est-ce que je pense que s’habiller en noir est stupide? Absolument. Que la plupart des gens à Hollywood sont des abrutis? Oui. Je ne suis pas contre Meryl Streep, mais contre cette légende qu’elle a propagée, qui a rendu ce monstre plus grand….”
“…S’ils ne veulent pas te baiser, ils ne t’embaucheront pas. ” J’étais un peu… Mais bon, j’avais un loyer à payer. – Quand avez-vous décidé de vous couper les cheveux? cou per les cheveux? – Il y a 2 ans et demi. Je me suis rasé la tête parce que j’ai rompu avec le monde, avec ce que j’étais supposée être, ce qu’on me disait d’être. Regardez. Il faut réfléchir aux choses. Est-ce que je veux vraiment avoir les cheveux longs, ou est-ce que je pense qu’il faut avoir les cheveux longs parce que c’est ce qu’on attend de moi? – Un an après votre agression, vous aviez défilé dans une tenue très dénudée aux MTV Awards avec votre compagnon de l’époque, Marilyn Manson. Pourquoi est-ce que vous aviez décidé de vous habiller comme ça? – J’étais en colère. Toutes les femmes qui m’ont imitée depuis l’on fait pour être sexy. Pas de souci. Mais ce n’est pas pour ça que je l’ai fait. Je l’ai fait pour dire: “Les médias, les photographes, et vous, les violeurs, c’est ça que vous voulez? Venez le chercher! ” – C’était de la provocation? – Non, c’était un doigt d’honneur. Ce n’était pas de la provocation. C’était une manière de m’opposer. Et puis, ça s’est transformé en humiliation. On m’a traitée de salope, personne n’a compris ce que je faisais, parce que je n’avais pas la possibilité de m’exprimer. Il n’y avait pas Twitter ou Instagram, à l’époque. Du coup, on m’a collé une étiquette. – Vous êtes en contact avec d’autres victimes, notamment des actrices françaises comme Léa Seydoux et Emma de Caunes? – Non, pas les Françaises, pas encore. Mais j’aimerais. Je vais bientôt aller à Paris. Si elles ont envie de me rencontrer, ça serait avec plaisir. On est toutes les “hashtag me too”. – Quand vous critiquez les actrices comme Meryl Streep ou Jessica Chastain, qui s’habillent en noir pour les Golden Globes, vous dites qu’elles sont hypocrites….”

Dans Claude François, la revanche du mal-aimé sur France 3

“…Musique de jazz. -Peut-être est-ce le fruit de ce tempérament latin ? Claude se sent bien dans son métier. Toute sa vie, il aimera la compagnie des musiciens, l’ambiance des coulisses et surtout la scène. Sur scène, il n’est plus ce jeune garçon trop maigre, trop petit, trop pauvre. Il donne le tempo. Il est le maître du jeu. Très vite, il ne se satisfait plus de son rôle dans l’orchestre. Batteur, c’est trop loin du public, trop loin des lumières. Il veut chanter. Il va chanter. -Quand avez-vous chanté ? -Chanté sans enregistrer ? En 1959 à Juan-Les-Pins. J’étais batteur. Je transpirais beaucoup. Je gagnais peu. Le chanteur devant moi transpirait moins et gagnait plus. Je voulais m’en sortir. J’ai chanté. On m’a dit de prendre des cours. Je suis allé au conservatoire où j’apprenais les percussions prendre des cours de chant. J’ai appris la technique du chant. Un soir, j’ai tenté de chanter avec Marcel Bianchi qui m’a dit oui. Chanson pop. -De Juan-les-Pins à Monte-Carlo, il fait ses armes au micro dans un répertoire emprunté aux vedettes de l’époque. Charles Aznavour….”

Dans Les victoires de la musique 2018 sur France 2

“…Applaudissements – D. Burki: Merci, Florent Pagny, Slimane, merci aux musiciens, Yarol Poupaud, les musiciens, et le chef d’orchestre Yvan Cassar. L’association des Victoires a souhaité dédier cette cérémonie à la mémoire de Johnny Hallyday. On va démarrer cette 33e édition des Victoires de la musique. L’orchestre, c’est à vous! Nous sommes le 9 février 2018. Vous regardez la 33e cérémonie sur France2 et sur France Inter. On a bien bossé. Normalement, on est au point. Presque tout… Merci de votre confiance. Une cérémonie inédite, puisque cette année et pour la première nous sommes dans cette nouvelle salle incroyable, la Seine musicale. Vous aurez droit à une visite très bientôt. Tous vos artistes préférés seront sur cette scène en direct ce soir. C’est une prouesse technique à laquelle vous allez assister. 400 musiciens, 300 techniciens. Ils sont tous là, ceux qui vous ont accompagnés dans votre voiture, sous la douche… Ils seront tous là accompagnés par leurs chocottes. La musique, c’est la vie. Si on y réfléchit bien, on a tous étés conçus sur une chanson. Moi, j’ai recherché la chanson No1 neuf mois avant ma naissance. J’ai été conçue sur Francis Cabrel. Sur du Francis Cabrel, évidemment….”
“…Applaudissements – D. Burki: Merci, Florent Pagny, Slimane, merci aux musiciens, Yarol Poupaud, les musiciens, et le chef d’orchestre Yvan Cassar. L’association des Victoires a souhaité dédier cette cérémonie à la mémoire de Johnny Hallyday. On va démarrer cette 33e édition des Victoires de la musique. L’orchestre, c’est à vous! Nous sommes le 9 février 2018. Vous regardez la 33e cérémonie sur France2 et sur France Inter. On a bien bossé. Normalement, on est au point. Presque tout… Merci de votre confiance. Une cérémonie inédite, puisque cette année et pour la première nous sommes dans cette nouvelle salle incroyable, la Seine musicale. Vous aurez droit à une visite très bientôt. Tous vos artistes préférés seront sur cette scène en direct ce soir. C’est une prouesse technique à laquelle vous allez assister. 400 musiciens, 300 techniciens. Ils sont tous là, ceux qui vous ont accompagnés dans votre voiture, sous la douche… Ils seront tous là accompagnés par leurs chocottes. La musique, c’est la vie. Si on y réfléchit bien, on a tous étés conçus sur une chanson. Moi, j’ai recherché la chanson No1 neuf mois avant ma naissance. J’ai été conçue sur Francis Cabrel….”

Dans 20 sketches, une vie sur France 4

“…Au moment de l’addition, grand prince, le mec paie sa part. Gentleman, à la fin, il me montre une bouche de métro. -Il est bon, le mec. -Et là, ça fait trois semaines qu’il ne m’a pas rappelée. Ça veut dire que je lui plais. Il me fait mijoter. -3 semaines, c’est bien mijoté. C’est cuit, même. C’est cramé. -Si je lui envoie un texto, il sera content. -Ça lui permettra de ne pas te rappeler. -Parce que je lui plais. -Tu changes ma vie. Le nombre de mecs à qui je plais ! -Les humains ont inventé des règles, d’appeler à tel moment, de laisser passer un certain temps. Normalement, ça devrait être naturel. J’ai envie de l’appeler, Je l’appelle. -Qu’est-ce qu’on répond aux textos, quand on répond ? -Au bout de 2mn, qu’est-ce qu’il fait ? -Tout devient important. Les points de suspension, le smiley. -Trois petits points, qu’est-ce que ça veut dire ? Ne réponds pas trop vite. -Je n’ai jamais fait le truc où j’étais à fond. Je me disais que ça arriverait doucement. -L’époque n’est pourtant pas à la lenteur en matière de séduction. Pour les plus pressés, il y a le speed dating. -Je recherche mon partenaire, mon compagnon, mon futur mari. -Peut-on rencontrer l’âme soeur lors d’un speed-dating ? -J’adore les vacances à la montagne ou à la campagne, mais pas à la mer. Je fais des réactions à l’iode. Je gonfle. J’aime le cuisine régionale, le crochet, les puzzles. Francis Cabrel….”

Dans Cette semaine-là sur France 3

“…-Mais je veux vivre, vivre, vivre. Je veux qu’on m’aime. -A peine 10 jours plus tard, Dalida passe à l’acte. -Elle va à l’hôtel où elle allait avec Luigi. Elle s’enferme et prend des barbituriques. -Sauvée in extremis par une femme de chambre, après 72h de coma, Dalida revient miraculeusement à la vie. Mais restera marquée pour toujours par “Ciao amore, ciao”. -Il y a une Dalida avant San Remo et une Dalida après. Elle n’était plus la même. -Dalida réussit à faire de “Ciao amore, ciao” un succès. Une chanson qu’elle chantera toute sa vie en mémoire de son amour disparu. -Le suicide de son amour, Luigi Tenco, et la souffrance de Dalida, dont la vie sera émaillée de drames. Cet épisode est revisité dans le très beau film “Dalida”, de Lisa Azuelos, que je vous recommande sincèrement. Musique encore avec notre rubrique “numéro 1 de la semaine”. Cet artiste est toujours dans le coeur de Français, c’est Johnny. Cette semaine-là, le 28 janvier 1962, c’est avec “Retiens la nuit” que l’artiste se classe numéro 1 des ventes. La chanson reste neuf semaines en tête des hit-parades. Elle se vend à 500 000 exemplaires. C’est une chanson qui détonne dans son répertoire et en fait un interprète éclectique. C’est Charles Aznavour qui signe ce texte. Johnny accueille cet homme un peu comme un papa dans la profession. C’est le début d’une amitié forte entre les deux hommes. -J’aime beaucoup Charles Aznavour car il a toujours été un grand artiste….”
“…-Ce que veut maintenant Dalida à tout prix, c’est rendre célèbre la chanson de Luigi Tenco. Pour elle, le reste n’a plus d’importance. -Quand elle a chanté cette chanson, elle savait qu’elle avait décidé de partir, de mourir. -Mais je veux vivre, vivre, vivre. Je veux qu’on m’aime. -A peine 10 jours plus tard, Dalida passe à l’acte. -Elle va à l’hôtel où elle allait avec Luigi. Elle s’enferme et prend des barbituriques. -Sauvée in extremis par une femme de chambre, après 72h de coma, Dalida revient miraculeusement à la vie. Mais restera marquée pour toujours par “Ciao amore, ciao”. -Il y a une Dalida avant San Remo et une Dalida après. Elle n’était plus la même. -Dalida réussit à faire de “Ciao amore, ciao” un succès. Une chanson qu’elle chantera toute sa vie en mémoire de son amour disparu. -Le suicide de son amour, Luigi Tenco, et la souffrance de Dalida, dont la vie sera émaillée de drames. Cet épisode est revisité dans le très beau film “Dalida”, de Lisa Azuelos, que je vous recommande sincèrement. Musique encore avec notre rubrique “numéro 1 de la semaine”. Cet artiste est toujours dans le coeur de Français, c’est Johnny. Cette semaine-là, le 28 janvier 1962, c’est avec “Retiens la nuit” que l’artiste se classe numéro 1 des ventes. La chanson reste neuf semaines en tête des hit-parades. Elle se vend à 500 000 exemplaires. C’est une chanson qui détonne dans son répertoire et en fait un interprète éclectique. C’est Charles Aznavour qui signe ce texte….”

Dans 12/13 : Journal national sur France 3

“…- Edith Piaf lui dit: “Tes chansons, ça va, mais surtout ne les chante pas, tu n’y arriveras jamais”, et toute une partie de la jeunesse d’Aznavour, de ses débuts dans le métier, c’est contre le destin, contre l’avis des “gens qui savent”, des critiques, des managers, des patrons de salle et même des copains… – Pour les autres de grandes chansons, pour lui-même des petites scènes, des premières parties, et puis ce coup de génie: il compose la musique d’un film, “Pourquoi viens-tu si tardî”. Sur l’instrumentale, il ajoute un texte et il frappe à la porte d’Yves Montand, qui ne veut pas de sa chanson, une mélodie pourtant prometteuse intitulée “Je m’voyais déjà”. – C’est l’histoire de quelqu’un qui s’illusionne sur son talent, l’histoire de quelqu’un qui n’a jamais rien réussi. C’est le contraire de l’histoire d’Aznavour parce que lui a du – Aznavour la chantera donc lui-même et il la réserve pour sa première grande scène, le 12 décembre 1960 à l’Alhambra. Ce soir-là, le chanteur Jean-Jacques Debout est aux premières loges. – Quand il a fini avec “Je m’voyais déjà” et qu’il avait fait mettre les phares sur la salle comme un chanteur qu’on éclaire et qui va entrer en scène, tout l’Alhambra s’est levée et lui a fait une ovation. Il a été consacré vraiment en grande vedette ce soir-là. – Du simple succès d’estime au véritable triomphe, les années auront été longues et parfois douloureuses pour Charles Aznavour, et puis un soir, une chanson, et depuis bientôt 60 ans, Aznavour n’a plus jamais quitté le haut de l’affiche….”
“…Elle rappelle tous les jours à ses patients que fumer même en petite quantité, c’est ingérer des produits toxiques pour le coeur et les vaisseaux. – Quand on inhale la fumée, il va se produire dans l’organisme un certain nombre de modifications immédiates qui vont donc pouvoir créer chez des patients à risque cardiovasculaire un déclenchement d’infarctus ou un AVC. – Les tabacologues préconisent d’arrêter complètement de fumer liés au tabac serait de 13.000 par an. – Alizé Cornet ne participera pas à la Fed Cup face à la Belgique les La Niçoise est visée par une procédure disciplinaire après avoir manqué trois contrôles antidopage inopinés. Elle dit avoir de bonnes raisons et explique qu’elle sera entendue en mars afin de se justifier. FootbaIl avec quelques images du choc de la soirée de Coupe de France. Trois jours après sa victoire contre le PSG en championnat, Lyon s’est imposé à Monaco 3 buts à 2. A bientôt 94 ans, Charles Aznavour est en tournée avec toujours le Vous connaissez tous l’une d’elles, quand il se “voyait déjà en haut de – Je m’voyais déjà en photographie au bras d’une star l’hiver dans la neige, l’été au soleil… – Plus qu’une chanson, un hymne pour Charles Aznavour, le générique de son impressionnante carrière. En une soirée de 1960, “Je m’voyais déjà” a fait de lui une star, le propulsant définitivement des coulisses du métier à l’avant-scène. Dans les années 50, Charles Aznavour écrit déjà des tubes mais pour les autres….”
“…Avec une cigarette parjour, il bondirait de 57% chez les femmes par rapport aux non-fumeurs et de 48% chez les hommes. Dans cette consultation de tabacologie, ce médecin connaît bien le risque. Elle rappelle tous les jours à ses patients que fumer même en petite quantité, c’est ingérer des produits toxiques pour le coeur et les vaisseaux. – Quand on inhale la fumée, il va se produire dans l’organisme un certain nombre de modifications immédiates qui vont donc pouvoir créer chez des patients à risque cardiovasculaire un déclenchement d’infarctus ou un AVC. – Les tabacologues préconisent d’arrêter complètement de fumer liés au tabac serait de 13.000 par an. – Alizé Cornet ne participera pas à la Fed Cup face à la Belgique les La Niçoise est visée par une procédure disciplinaire après avoir manqué trois contrôles antidopage inopinés. Elle dit avoir de bonnes raisons et explique qu’elle sera entendue en mars afin de se justifier. FootbaIl avec quelques images du choc de la soirée de Coupe de France. Trois jours après sa victoire contre le PSG en championnat, Lyon s’est imposé à Monaco 3 buts à 2. A bientôt 94 ans, Charles Aznavour est en tournée avec toujours le Vous connaissez tous l’une d’elles, quand il se “voyait déjà en haut de – Je m’voyais déjà en photographie au bras d’une star l’hiver dans la neige, l’été au soleil… – Plus qu’une chanson, un hymne pour Charles Aznavour, le générique de son impressionnante carrière….”
“…- Même pour les petits fumeurs, le risque de développer une maladie coronarienne et de faire un AVC serait bien plus grand qu’attendu. Avec une cigarette parjour, il bondirait de 57% chez les femmes par rapport aux non-fumeurs et de 48% chez les hommes. Dans cette consultation de tabacologie, ce médecin connaît bien le risque. Elle rappelle tous les jours à ses patients que fumer même en petite quantité, c’est ingérer des produits toxiques pour le coeur et les vaisseaux. – Quand on inhale la fumée, il va se produire dans l’organisme un certain nombre de modifications immédiates qui vont donc pouvoir créer chez des patients à risque cardiovasculaire un déclenchement d’infarctus ou un AVC. – Les tabacologues préconisent d’arrêter complètement de fumer liés au tabac serait de 13.000 par an. – Alizé Cornet ne participera pas à la Fed Cup face à la Belgique les La Niçoise est visée par une procédure disciplinaire après avoir manqué trois contrôles antidopage inopinés. Elle dit avoir de bonnes raisons et explique qu’elle sera entendue en mars afin de se justifier. FootbaIl avec quelques images du choc de la soirée de Coupe de France. Trois jours après sa victoire contre le PSG en championnat, Lyon s’est imposé à Monaco 3 buts à 2. A bientôt 94 ans, Charles Aznavour est en tournée avec toujours le Vous connaissez tous l’une d’elles, quand il se “voyait déjà en haut de – Je m’voyais déjà en photographie au bras d’une star l’hiver dans la neige, l’été au soleil……”
“…- Bonjour à tous. Nous sommes le jeudi 25 janvier, merci de nous rejoindre. Toujours pas de répit suite aux inondations. La Seine pourrait dépasser les 6m d’ici à demain alors que la pluie a repris. De nombreuses habitations dans le nord et l’est de la France ont dû être évacuées. Nous serons en direct des quais de Seine à Paris puis nous irons à Bar-sur-Aube, commune qui vit les pieds dans l’eau. Emmanuel Macron est en Auvergne. Le chef de l’Etat doit adresser ses voeux aux agriculteurs. Visite qui débute par les sites de Michelin en ce moment. En ne fumant qu’une cigarette par jour, peut-être pensez-vous être à l’abri des risques pour votre santé. Détrompez-vous. Selon des chercheurs britanniques, fumer peut engendrer des risques bien plus grands qu’attendus. Il est en haut de l’affiche depuis près de 72 ans. Charles Aznavour est actuellement en tournée….”