All posts by admin

Dans Mémoires de coupe sur France 3

“…Intellectuel dont la devise est “Je de Charles Quint. De la musique. Un indice. -Je laisse la main. -Chanson interprétée en 1re partie d’un spectacle de P. Sébastien. Figurant en 2e position sur l’album “Les Chemins de traverse”. Reprise en 2011 par Shakira dans une version en français et… -“Je l’aime à mourir”. Succès de Francis Cabrel. “Moi je n’étais rien de Francis Cabrel….”
“…Intellectuel dont la devise est “Je de Charles Quint. De la musique. Un indice. -Je laisse la main. -Chanson interprétée en 1re partie d’un spectacle de P. Sébastien. Figurant en 2e position sur l’album “Les Chemins de traverse”. Reprise en 2011 par Shakira dans une version en français et… -“Je l’aime à mourir”. Succès de Francis Cabrel….”

Dans Section de recherches sur TF1

“…-Tu me donnes quelques secondes ? J’arrive. Qu’est-ce qu’il y a ? -Rien. Une blonde… Aujourd’hui, une brune. -Je me prends des taules. -Elles sont toutes au courant. -De quoi ? -Que vous cherchez juste à vous consoler. -Qu’on se mette d’accord. Sara est partie. Je ne vais pas… -Vous êtes malheureux. J’y vais, j’ai un rapport à faire. -Elle a raison, la psy ? -Elle a toujours raison. C’est pour ça qu’elle m’agace. Ah, merde. Excuse-moi. Toi, ça va mieux ? -Moi, ça ne va pas. Pourquoi Martin m’agresse-t-il ? J’ignore ce qui s’est passé. -Il t’aime. Il a eu peur pour toi. Ça va aller. Hein ? -Je voudrais pas déranger, mais on fait le point. -Oui, je… Je reviens. T’as fait combien de pas, aujourd’hui ? -8 500. C’est pas assez. -Tu devrais faire du sport. -Tu me dragues, là ? -Tu devrais changer de méthode. -Je sais, oui. Fais du sport. ‘Je m’y mets. -Quand même ! Lisa Mauroy et Pagnol étaient de la même promo à Sup de Co il y a 15 ans. -Il devient trader à New York. Elle se marie avec Paul, monte son blog et fait la pluie et le beau temps dans la mode. -Comme M. Streep dans “Le Diable s’habille en Prada”….”

Dans Visites privées sur France 2

“…-Il y a tous ces meubles de Guillerme & Chambron, qui sont très emblématiques d’ici. Cette table, avec ses céramiques incrustées dans le bois, toutes ces photos… Pour créer cette ambiance “comme chez soi” -Miri: Avec cet établissement, le décorateur a ouvert le bal. Depuis, les puces ont inspiré d’autres passionnés du design, comme Raphaël et Patricia. Les photos de cette chaise sont destinées à leur site Internet, une plate-forme de design lancée il y a quelques mois avec la collaboration de quelques marchands. On y trouve quelques-unes des plus belles pièces du marché aux puces. Parfois des objets de collection. -En fait, on est le prolongement 2.0 des puces sur le net. L’idée, c’est que vous restiez bien confortablement dans votre salon, avec votre ordinateur sur les genoux et que vous puissiez vous balader sur notre site et trouver les mêmes pièces que vous trouveriez sur les puces. L’authentification est importante puisque, quand vous allez mettre un tel prix, il faut s’assurer qu’elle est bien authentifiée. -Miri: Pour cela, il s’appuie sur l’expertise de Benoît. -Pour authentifier cette chaise, vous avez quelques petites choses à savoir. Vous avez en dessous une petite série de rayures en plastique et surtout vous avez le cachet Herman Miller, ainsi que la date. En l’occurrence, cette chaise -Miri: Après une balade aux puces, il y a un dernier incontournable: la Chope des Puces, le temple du jazz manouche. D’ailleurs, ils sont déjà en train de jouer. A la guitare, aujourd’hui, Ninine Garcia, accompagné du célèbre forain, Marcel Campion. Dans ce bistrot centenaire ont joué les plus grands musiciens de jazz, de D.Reinhardt à G.Benson. C’est pour s’assurer que la tradition perdure que M.Campion a repris cette institution. -C’est un lieu mythique où tout le monde vient depuis tout le temps. On accueille souvent J.-P.Belmondo. Il y a quelques jours, il y avait C.Aznavour……”

Dans OFNI, l’info retournée sur W9

“…- Bertrand Chameroy: Les élèves de – Gilles Verdez: Je les aime beaucoup, mais c’est vrai que mes 13, c’est le maximum. Quand je suis remplacé par un autre, ils sont contents. – Bertrand Chameroy: La personne floutée n’était pas un élève. Personne n’a dit de mal de vous. Ily en a un qui va dire du mal de vous,, et tous les mardis, il livre son bilan. Voici Willy Rovelli. – Willy Rovelli: Bonsoir, merci beaucoup. Bonsoir à tous. Je suis debout etje vous emmerde. Ça me fait plaisir de vous voir, franchement. Entre voix de merde, on va bien s’entendre. Encore une belle émission ce soir. Ça va vite! Je suis content, on a un invité de qualité, qu’on voit peu à la télé. Seulement 7h parjour sur C8, en comptant les rediffs. Ça faisait bien 12 minutes qu’on n’avait pas eu de vos nouvelles. Je commençais à être inquiet. Je ne sais pas comment vous avez trouvé le début de l’émission? Vous n’aimezjamais rien. Gilles Verdez, c’est le croque-mort de Lucky Luke. François François Bayrou? – Gilles Verdez: Il n’ira pas! – Willy Rovelli: L’actualité de cette semaine a été très riche. On va commencer par l’affaire François Fillon. Ça continue, c’est comme les adieux de Charles Aznavour….”

Dans La chambre ardente sur France 3

“…-C’est en 1961 que J. Duvivier met en scène “La chambre ardente” d’après une oeuvre policière dont il est le scénariste. Duvivier vient de tourner “La grande vie” avec G. Masina, G. Knuth et G. Frobe. Et “Boulevard” d’après le roman de R. Sabatier avec J.-P. Léaud, P. Mondy et M. Noël. Le film adapte une oeuvre de John Dickson Carr. Quelques mois plus tard, ce sera “Le diable et les 10 commandements” dans lequel Duvivier retrouve le style du film à sketches, réunissant une distribution éclatante, de Lino Ventura à C. Aznavour, de M. Simon à L. de Funès, de F. Arnoul à M. Ferrer….”

Dans Le grand show de l’humour sur France 2

“…- M. Drucker : Alors au début de l’émission, Gad Elmaleh m’a envoyé depuis Los Angeles un petit message avec une mission à accomplir. Il m’a dit: “Je veux que tu réunisses ce soir tous ceux qui sont dans ce classement des 50 humoristes français. ” Il y en a un que je voulais absolument avoir mais il ne pouvait pas venir, c’est Franck Dubosc. Il est venu me voir dans mon bureau pour m’expliquer pourquoi il ne voulait pas venir. Et là, ce n’était pas le bon moment, regardez… – F. Dubosc: Michel? Ça caille ici, qu’est-ce que tu fais? – M. Drucker : Je suis en pleine séance de cryothérapie active. Pendant deux heures chaque jour, dans une atmosphère glaciale, je gèle mes cellules. Ça retarde considérablement le vieillissement. Tu ne connais pas? – F. Dubosc : C’est le sport qui te garde jeune, Michel! C’est le vélo… – M. Drucker: Non, cryothérapie active! Pas de DHLA, pas de botox, non, la glace! Tu sais quel âge j’ai? 100 ans cette année! – F. Dubosc : Tu n’as pas 100 ans, Michel! – M. Drucker : Si, je fais de la cryothérapie active depuis 80 ans, Quand je suis entré à la télé en 64, on pensait que j’avais 21 ans, j’en avais 48! J’ai toujours menti sur mon âge. – F. Dubosc : Quatre-vingts ans que tu cryogénises? ! – M. Drucker : Oui, j’ai plein de copains, si tu connaissais leur Tu sais quel âge il a, lui? – F. Dubosc : Tout s’explique! – M. Drucker: Et quel âge tu donnes à Johnny? – F. Dubosc : Je ne sais pas, 70 ans… – M. Drucker: 95 ans cette année! Le recordman, c’est Charles Aznavour, il m’a dit l’autre jour, il a 147 ans….”

Dans Echappées belles sur France 5

“…-Lisa réalise un clafoutis succulent. L’utilisation traditionnelle du fruit est de servir de condiment avec la dinde servie au moment de la fête de Thanksgiving. Bien que cette affirmation soit sujette à caution, des vertus curatives à la baie. -Le dessus est super crémeux, et les cranberries en bas sont délicieuses. J’adore le clafoutis ! -Ça devrait aller, comme ça, non ? -Tu veux pas prendre les oignons ? -Ils sont pas terribles. Ça ira comme ça. -Nice to meet you. -Bonjour, bienvenue. -La route estjolie, quand on arrive. Ça me fait penser “Sur la route de Madison” de Clint Eastwood, avec Meryl Streep….”