All posts by admin

Dans 300 choeurs chantent les plus belles chansons des années 70 sur France 3

“…Pour pouvoir dire pourquoi j’existe! – Coeur de Pirate : “Je l’aime à mourir” est une chanson très importante pour moi parce que, au Québec, Francis Cabrel a une place très importante. Mes parents jouaient beaucoup Francis Cabrel à la maison et “Je l’aime à mourir” est une chanson très importante de mon enfance. J’ai chanté avec lui il y a très longtemps et c’est le seul artiste avec lequel j’ai complètement perdu mes moyens. Je suis très contente de pouvoir chanter cette chanson dans l’émission. – Calogero : C’est une auteur, compositrice, interprète et pianiste québécoise. Ce soir, elle revisite “Je l’aime à mourir” de Francis Cabrel….”
“…pour avoir le monde à refaire, pour pouvoir être une anarchiste Et vivre comme une millionnaire! Pour pouvoir dire pourquoi j’existe! – Coeur de Pirate : “Je l’aime à mourir” est une chanson très importante pour moi parce que, au Québec, Francis Cabrel a une place très importante. Mes parents jouaient beaucoup Francis Cabrel à la maison et “Je l’aime à mourir” est une chanson très importante de mon enfance….”
“…pour tous les jours changer de peau et pour pouvoir me trouver beau Sur un grand écran en couleur! pour avoir le monde à refaire, pour pouvoir être une anarchiste Et vivre comme une millionnaire! Pour pouvoir dire pourquoi j’existe! – Coeur de Pirate : “Je l’aime à mourir” est une chanson très importante pour moi parce que, au Québec, Francis Cabrel a une place très importante….”
“……”

Dans L’aventure à deux sur M6

“…-J’ai presque terminé. Ce sera très joli. -Qui aurait cru que je me ferais une nouvelle amie ? -Grâce à Emily, j’ai une voisine adorable. -J’espère qu’on prend bien soin de la maison. -Vous la remplissez de joie et la décoration est réussie. -J’ai vu une robe de mariée qui me plaît, dans un magasin. -Alors quand aura lieu le mariage ? -J’ai trop de choses à faire. On se concentre sur les chambres d’hôtes et la Cuisine maison de Jenny. Je dois fournir plus de pâtisseries. -C’est toi qui vois. -Oui… Et les rénovations sont plus chères que prévu. Brian est inquiet à cause de l’argent. Je voudrais qu’il profite du mariage l’esprit libre. -Ce genre de pensée généreuse fait qu’un mariage tient. -Je ferais quoi sans toi ? -Un dessus-de-lit et deux taies terminés ! -Tu fais quoi? -Salut. Je fixe les boutons de portes. Ensuite, soirée en amoureux. -C’est vrai ? -Oui. Au festival de musique de Buckingham. -Génial. Mais pourquoi ce festival? -Eh bien… Rusty et son groupe jouent. -Rusty, qui conduit la dép. -Oui. Lui. -J’ai pas un look de fermier. Mais je m’en sors bien. -Oui. -C’est parti pour une soirée rock! Ça doit passer ! Pousse. J’ai mangé trop de croissants ! -Ça me fait plaisir, cette soirée. -A moi aussi. -En 6 mois, on est devenus propriétaires et fiancés. Mais tu m’as pas fait la cour. -On va s’y mettre. Pas de chèvres, pas de soucis, juste nous. -On n’estjamais allés au cinéma. -Il aurait fallu un film avec Vin Diesel et Meryl Streep….”

Dans Private Practice sur France 4

“…On a fait ce qu’il fallait. -Charlotte ? -Je vais attendre ici. -Va voir ce qu’ils veulent. -T’as peur, je sais. On va juste voir où en est l’enquête. ‘J’ai Pas peur. J’ai des e-mails à lire. -Ses amies les ont déjà eues. -Depuis longtemps. -On a ses règles entre 10 et 16 ans. Il se trouve que toi, tu n’as que quinze ans, alors sois patiente. Tu es bien chargée -C’est mes devoirs, mes bouquins, mes partitions de jazz, ma tenue de foot… -Elle ne s’en sépare pas. -Et le carnet où je note tout. -Ça l’occupe, alors… -Sharon ? J’ai besoin d’aide par ici ! -Elle fait une crise. Dégager ses mâchoires. Ouvrir la gorge. Elle a pris ses médicaments un peu tard, ce matin. J’ai tout noté. -Ça ira. C’est toujours comme ça. -Je veux tuer mon gosse. Je te jure, t’as pas idée. Mais si je le faisais, ils en feraient une série. Tu crois que Meryl Streep pourrait jouer mon rôle ?…”

Dans Mardi cinéma (le dimanche aussi !) sur France 2

“…* “Pour le plaisir”, d’Herbert Léonard Acclamations Sans en attendre rien. Mais pour le plaisir. Regarder une fille dans la rue. Et se dire: “Quelle est belle!” Sans même aller plus loin. En passant simplement. Lui sourire. Pour le plaisir. Prendre le temps de temps en temps. De refaire d’un homme, un enfant. S’offrir ce qui n’a pas de prix. Un peu de rêve à notre vie. Et faire plaisir. -L.Ruquier: C’était la surprise pour “Les dents, pipi et au lit!” Herbert Léonard est guest star. Noël, c’est chez les parents de Louise Bourgoin, mais c’est pour le 31 décembre qu’apparaît Herbert Il y a des dialogues. Quelqu’un dans la salle dit: “Je crois que je viens de voir passer Charles Aznavour….”

Dans Drôles pour toujours : Maillan, Poiret, Serrault sur France 3

“…J’étais trop jeune pour lui écrire une pièce aboutie, mais moi vivant, on parlera toujours d’elle. -Les amis c’est comme les pommes, difficile à attraper. Ils arrivent avec l’automne, on les voulait en été. *Les amis au téléphone, impossible de raccrocher. ‘Seulement quand il n’y a plus personne, *je passe mes nuits à les appeler. Les amis, c’est une étoile qui n’en finit pas d’briller, une musique de carnaval qui cavale dans l’escalier. Les amis font du scandale et les voisins tapent du pied. Entre nous, j’m’en fous pas mal: faut pas taper sur l’amitié ! -Avec ce seule-en-scène, la Maillan est revenue à la source de son art. Mais la comédienne est fatiguée. Le 12 mai 1992, elle tire sa révérence à 69 ans seulement, après une représentation de “Pièce montée”. -C’est compliqué pour moi de revoir cette pièce. Ouais, compliqué. Parce que si j’avais su, ben voilà ! On lui aurait dit d’arrêter plus vite pour aller à l’hôpital: à quelques jours près, elle devait être opérée du coeur et gagner quelques années précieuses. Voilà ! -Effondré par la mort de ses 2 amis, Michel Serrault va poursuivre seul durant les 15 années qui lui restent un parcours d’exception. Mais il n’a plus le coeur à rire et c’est désormais dans des rôles dramatiques qu’il excelle. -Alors quand Charles Aznavour lui propose de former un duo sur l’air de “Tu te laisses aller”, l’acteur âgé de 69 ans ne veut pas rater cette occasion….”

Dans Le rêve français sur France 2

“…-Tu ne vas pas faire le parc d’attractions ? -Il y a des attractions là ? -Ouais. -Ah oui ? Mais c’est du matériel déjà installé avant ! -Et à mon avis, c’est des attractions recyclables. -Ils font gaffe ! -Alors, on garde le wi-fi ! -Merci ! -Oh, je vais la mettre à 22, la clim ! -Ce n’est pas grave, ne t’inquiète pas ! On fera un petit pique-nique pour se reconnecter avec la nature. Il y a des voitures de golf ! -Je conduis ! -Par là, on arrive au train. Comme ça, je verrai les animaux. -Papa, tu te mettras devant moi dans l’attraction ? -Moi ? Ouais, avec plaisir, Julot ! -Et pourquoi pas ensemble ? C’est notre tradition ! -Ça peut changer, Isabelle ! Qui est contre le changement? Les conservateurs ! Tu es contre le progrès ? Je monte avec toi ! -Devant moi. -Ouais, pas de problème, mon bonhomme ! Carje suis ton père ! -Merci ! Avec maman, ça aurait été l’horreur ! Tandis que toi, tu es large comme le bateau. -Bon, je vous laisse tous les 2 et je vais me faire une barbe à papa. -Comment ça doit être trop bien d’être rouge comme ça, c’est trop beau ! Mais quand ce n’est plus la mode, dégoûtée ! -Ce qu’on est bien là ! J’ai l’impression d’être dans un film. -“Out of Africa”. -Ouais ! Exactement. Meryl Streep, Robert Redford….”

Dans Claude François : 40 ans après, les secrets d’une idole sur TF1

“…Musique douce finit par trouver le havre de paix qui lui manquait. Cet ancien moulin à Dannemois, à une cinquantaine de km de Paris. -Claude en a fait un petit Trianon. y passe ses week-ends. Rien ne semble trop beau. Il y investit des sommes folles. Aquarium géant… cave à vin digne d’un grand restaurant… et la même piscine qu’Elvis. Pour Claude François, c’est comme une revanche sur le destin. -Dans ce monde enchanté qu’il va se recréer, il recrée le paradis perdu de l’enfance. -C’est un peu une maison de campagne idéale. Mais ce qui était extraordinaire, c’est qu’il avait la plus belle cave de vin de Paris alors qu’il ne buvait pas. -Un bonheur que le chanteur aimerait partager. Car depuis son divorce, il est célibataire. Mais en septembre 1964, alors qu’il se produit à l’Olympia, en coulisses, une groupie pas comme les autres tombe sous le charme de la star. Laisse tomber les filles Un jour, c’est toi qui pleureras -C’est France Gall. En 1964, elle fait ses débuts dans la chanson avec “Laisse tomber les filles”. -Tu n’auras personne Pour te consoler Tu ne l’auras pas volé -Son père, célèbre parolier, écrit pour Edith Piaf et Charles Aznavour….”

Dans Suits, avocats sur mesure sur France 4

“…-Je suis sérieuse. Je connais Hardman… -Il fera son numéro de charme et il appellera à voter. -Ce jour-là, chaque vote comptera. -Hardman est génial. En fait, il a fait installer un buffet réservé aux employés. C’est pas mal. Hier, ce fruit exotique poussait à Hawaï et aujourd’hui, je le mange. -Tu devrais t’en méfier. -De cet ananas ? -D’Hardman… -Vous en voulez ? Goûtez-le ! C’est pas très appétissant mais c’est doux et sucré. Allez, mangez-moi, Harvey, ça va vous faire du bien. Vous voyez ? -Il est succulent mais il veut nous séduire. Les gens vont devoir choisir leur camp. -Et si je choisis le sien ? -Vas-y. Soutiens cet homme plutôt que quelqu’un qui sait que t’es pas avocat et qui te vire pas. -Jessica alors. A votre service… -Branche-toi sur le cas Porter. -Le type au noeud pap ? -Trouve ses failles, je veux tout. -On va le virer ? -Il va déjeuner. -Ainsi Hardman est de retour ? C’est une nouvelle qui va faire jaser. -Vous avez une question ? Enfin… Vous connaissez Jessica. -Ce n’est pas une question. -Elle a l’air préoccupée. -Ça non plus. -Hardman était associé gérant. -Vous savez ce que c’est? -J’ai besoin d’informations ! Je veux connaître leur histoire afin d’élaborer une stratégie. -Vous voulez dire élaborer quel cul lécher ? -J’ai deux invitations pour la nouvelle pièce d’Halby. -Edward Halby ? -Oui, avec Meryl Streep et Glenn Close….”

Dans Les enfants de la télé sur France 4

“…-Et je suis près de pleurer. -Comme en ce temps-là. -Quand nous chanterons le temps des cerises, et gai rossignol, et merle moqueur, seront tous en fête. Ne me quitte pas. Il faut oublier, tout peut s’oublier. Qui s’enfuit déjà. Oublier le temps des malentendus, et le temps perdu à savoir comment oublier ces heures qui tuaient parfois à coups de pourquoi le coeur du bonheur. -Nana et Nina. Nana et Nina sont dans un bateau. Aucune ne tombe à l’eau. On a eu Charles Aznavour, Joe Dassin, Claude François, Serge Lama, Sacha Distel et Michel Legrand. -Le chemin que j’ai parcouru était magnifique et ça vaut plus que les millions vendus. C’est l’amour du public. -Et les rencontres qu’on fait dans ce métier. -On apprend toujours. Mon petit Vincent. -15 titres dans cet album “Forever Young”. On a parlé de Barbara, Charles Aznavour….”
“…-Mais d’aventures en aventures, de trains en trains, de ports en ports, jamais encore, je te le jure, je n’ai pu oublier ton corps. -Comme une aube, une fleur, qui s’enroule en automne. -Et je suis près de pleurer. -Comme en ce temps-là. -Quand nous chanterons le temps des cerises, et gai rossignol, et merle moqueur, seront tous en fête. Ne me quitte pas. Il faut oublier, tout peut s’oublier. Qui s’enfuit déjà. Oublier le temps des malentendus, et le temps perdu à savoir comment oublier ces heures qui tuaient parfois à coups de pourquoi le coeur du bonheur. -Nana et Nina. Nana et Nina sont dans un bateau. Aucune ne tombe à l’eau. On a eu Charles Aznavour, Joe Dassin, Claude François, Serge Lama, Sacha Distel et Michel Legrand….”
“…Ce n’est pas forcément le meilleur moment de votre carrière, Nana, que nous allons voir maintenant. Nous aurons des duos superbes en fin d’émission, mais là, c’est le truc qui a fait qu’on s’est moqués de vous à une époque. Vincent, une publicité avec Nana Mouskouri ? -Un truc pour un four. -Un pschitt. Quand tu chantes, quand tu chantes. -C’est Wizard, voilà. Vous n’êtes pas la seule à l’avoir fait. Dalida, Thierry Le Luron et Charles Aznavour ont vanté le même produit. C’est une marque de notoriété incroyable. quand tu chantes, Wizard. Il parfume, il crée l’ambiance, et je danse, Wizard. En cadence, Wizard. Il m’enchante, Wizard. quelle présence, Wizard ! -Moi, je parfume avec Wizard Sec. La nuit, le jour, dans mon séjour, comme une caresse. Je t’aime, Wizard Sec. Pour ta fraîcheur et tes senteurs. J’aime ton parfum. -Je respire tes parfums. Désir, tu es, Wizard. Formi formidable. -Un doux parfum vous effleure. Et vient flatter votre odorat. Wizard. Avec Wizard, la fraîcheur est là. -Thierry Le Luron, Charles Aznavour, Dalida, Nana….”
“…Alouette, je te plumerai. -On adore revoir ces images, évidemment. -Moi aussi. J’adore Francis Huster. Moi, je n’ai pas tellement flirté dans ma vie. Les hommes ne me trouvaient pas attirante. -Vous ne les voyiez pas. Vous n’aviez pas encore vos lunettes. -La télévision permet des rencontres étonnantes. C’est l’heure de notre page de publicité. Ce n’est pas forcément le meilleur moment de votre carrière, Nana, que nous allons voir maintenant. Nous aurons des duos superbes en fin d’émission, mais là, c’est le truc qui a fait qu’on s’est moqués de vous à une époque. Vincent, une publicité avec Nana Mouskouri ? -Un truc pour un four. -Un pschitt. Quand tu chantes, quand tu chantes. -C’est Wizard, voilà. Vous n’êtes pas la seule à l’avoir fait. Dalida, Thierry Le Luron et Charles Aznavour ont vanté le même produit….”
“…Vincent Dedienne est impressionné par votre présence, Clémentine, mais il est encore plus impressionné d’être assis à côté de Nana Mouskouri. -C’est vrai. Je me suis même habillé en hommage à Nana Mouskouri. -Oui. -En tournesol. ma chanson préférée. -Dedienne, vous croyez que vous allez me piéger ? -Je sais qu’on a les mêmes goûts. C’était ma chanteuse Le tournesol n’a pas besoin d’une boussole. Le tournesol. Le tournesol. -Pour se tourner vers le soleil. -Mademoiselle Célarié, c’est autre chose que “quand je pense à Hollande, je bande”. -Chacun fait ce qu’il peut. Chacun bande comme il veut. -Vous vous êtes déjà rencontrées ? -Oui. Au Canada. On s’est croisées. -Je suis très émue aussi. De plus loin, forcément. Vous avez une voix extraordinaire. -Sébastien ? -Je fais une émission pour TV5 Monde qui s’appelle “Acoustic”, enregistré au studio Guillaume Tell, où enregistre Nana. On espère pouvoir l’inviter un jour. -C’est une question de date. -Nana continue à enregistrer. Regardez cet album “Forever Young”. “Jeune pour toujours”. Avec des tas de reprises de chansons. De chanteurs que vous avez croisés ou admirés. Il y a “Sa Jeunesse”, de Charles Aznavour, Une chanson d’Elvis Presley….”